dimanche 6 mars 2011

Makrout


MAKROUT AU FOUR

Pour la pâte :
200g de semoule fine
2g de safran en poudre
120 ml huile (ou beurre fondu)
100 ml d’eau tiède (mélange d’eau et d’eau de fleur de géranium)
1 pincée de sel

Pour la farce :
Pâte de datte (toute prête)

Pour l’enrobage :
miel (ou beaucoup moins cher du sirop de sucre parfum miel que l’on trouve en GMS)


Dans un saladier mélangez la semoule, le safran, le sel et l’huile .Bien mélangez et ajoutez peu à peu l’eau tiède jusqu’à obtention d’une pâte élastique.
Pétrissez la pâte. Formez une boule et fraisez-la avec la paume de la main. Laissez reposer 30 min en la recouvrant d’un linge humide.

Et la il y a 2 présentations possibles :
1° Etalez la pâte de semoule en grand rectangle (20cm sur 30cm +/- selon épaisseur de la pâte) d’un côté et étalez la pâte de datte en grand rectangle de l’autre.
Posez le rectangle de datte sur celui de semoule et roulez (comme pour un roulé à la confiture !).Aplatissez et coupez en losange.
Posez sur une plaque et cuire au four 180°C environ 30 min (+/- selon type de four).
C’est celle que j’ai choisie.

2°La plus traditionnelle, formez 3 boudins avec la pâte de semoule d’un côté, formez 3 boudins de pâte de datte de l’autre.
Creusez un sillon dans le boudin de pâte de semoule et y déposer un boudin de pâte de datte, recouvrez avec la bordure de la pâte. Aplatissez le boudin, coupez en losange.
Posez sur une plaque et cuire au four 180°C environ 30 min (+/- selon type de four).

A la sortie du four, enrobé copieusement  J de miel tiédi.

Conseil : Il est important d’incorporer l’eau par petite quantité, la semoule doit se raffermir sous les doigts jusqu’à devenir une pâte bien élastique. Vous pouvez ne pas mettre toute l’eau, ou rajoutez de la semoule si la pâte est trop molle.

Pas évident de trouver une recette précise et efficace, on trouve souvent des recettes avec des mesures et des grammages mélangés (trop aléatoire pour moi). J’ai trouvé cette recette dans un passionnant livre qui s’intitule Douceurs Orientales (Editions Consulaires).
Trop miam miam, j’en ai mangé deux d’un coup, par peur des kilos j’ai tout emmené chez ma mère le lendemain !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget